FICHE DE DOCUMENT

Retour

 

L'escalier des domestiques

Année : 2004
Lieu : Maison des Chapais, Saint-Denis-De La Bouteillerie
Photo : Idra Labrie

Au 19e siècle (1801-1900), les pièces des maisons bourgeoises comme la salle de réception (ou salon) et la salle à manger se raffinent. Les quartiers (salles) des maîtres sont les plus richement décorés et les domestiques n'y sont admis que pour le service.

Cette hiérarchie affecte également les zones de circulation verticale. Ainsi, le bel escalier du grand hall est exclusif à la famille, tandis que les domestiques doivent emprunter un escalier plus raide, généralement dissimulé derrière des portes.

Dans la maison des Chapais, l'escalier de service situé au centre de la résidence relie tous les étages, de la cave au grenier. C'est un escalier droit, à paliers (plate-forme entre deux volées de marches), éclairé par de petites fenêtres à chaque étage.

Deux autres escaliers sont utilisés par les domestiques : celui qui relie la cuisine d'été à la chambre des bonnes, et celui de la dépendance arrière qui abrite les réserves alimentaires au rez-de-chaussée et la remise à voitures à l'étage.