TEXTE D'HISTORIEN

Retour

Aux armes citoyens !

Louis-Joseph Papineau (1786-1871)

Louis-Joseph Papineau (1786-1871)

La Révolte des Patriotes (1837-1838)

L'Acte constitutionnel de 1791 divise le pays en Haut-Canada et Bas-Canada, soit à peu près l'équivalent de l'Ontario et du Québec actuels. Le Bas-Canada obtient sa propre Assemblée où les francophones, majoritaires, réussiront à faire élire plusieurs de leurs représentants. Mais ils dénoncent bientôt le fait que le Conseil législatif, qui fait les lois, n'est pas élu par le peuple et demeure contrôlé par Londres.

Les Canadiens français se rassemblent alors autour de Louis-Joseph Papineau et de son parti patriote. Le ton monte : les Montréalais anglophones refusent d'être gouvernés par des « vaincus ». Londres est prête à quelques concessions, mais refuse en 1837 que le Conseil législatif soit élu. C'est l'impasse. La révolte est déclenchée.

Les Patriotes, menés autant par des Canadiens français que par certains anglophones qui les appuient, remportent quelques batailles militaires. Le rebelle patriote anglophone Wolfred Nelson assure la fuite de Papineau aux États-Unis lors de la célèbre victoire de Saint-Denis-sur-Richelieu. Par la suite, les Patriotes ne réussiront pas à mener plus loin leur rébellion et ils seront finalement écrasés par les forces militaires britanniques.