TEXTE D'HISTORIEN

Retour

Canadiens, unissez-vous!

John George Lambton Durham (1792-1840)

John George Lambton Durham (1792-1840)

L'Acte d'Union de 1841 : réponse britannique aux révoltes de 1837-1838

Londres n'a guère apprécié les révoltes qui ont secoué le Bas-Canada en 1837-1838. La constitution du Bas-Canada est suspendue. Lord Durham, chargé de faire enquête, écrit dans son rapport que les Canadiens devraient avoir plus d'autonomie politique. Par contre, il souligne que le fait d'en donner trop aux Canadiens français risque de soulever la colère des marchands anglophones de Montréal. De fait, ces derniers acceptent très mal d'être dirigés par des francophones alors qu'ils sont dans une colonie britannique.

Durham ne voit qu'une solution au problème : réunir le Haut et le Bas-Canada. En effet, avec l'arrivée massive des Loyalistes américains, demeurés fidèles à la couronne britannique lors de la Guerre d'indépendance américaine, et l'impact important qu'elle aura sur l'accroissement de la population du Haut-Canada, le Canada peut espérer réunir plus d'anglophones que de francophones. Une fois en minorité dans un Canada-Uni, Durham prédisait que les Canadiens français s'assimileraient graduellement à la majorité. Le Parlement britannique approuve ce projet, et l'Acte d'Union entre en vigueur en 1841.