TEXTE D'HISTORIEN

Retour

Demande-moi comment je m'appelle

Un nouveau peuple, mais plusieurs identités

À l'arrivée des Français, au début du 17e siècle (1601-1700), le terme « Canadiens » est réservé aux Amérindiens installés sur les rives du Saint-Laurent. Mais une fois bien installés au pays, comment les Français s'appelleront-ils?

Vers 1650, les colons français se disent maintenant « Canadiens ». Ils veulent ainsi se distinguer des administrateurs et des militaires français qui sont seulement de passage dans la colonie. Puis, au début du 18e siècle (1701-1800), ce sont les habitants nés au pays qui se verront comme des « Canadiens ».

À partir de 1763, sous le Régime anglais, les francophones sont toujours les « Canadiens ». Mais maintenant, les citoyens d'origine britannique nés au Canada se considèrent aussi comme des Canadiens. Qu'à cela ne tienne, les francophones demeurent des Canadiens et les anglophones... des Anglais!

Ce n'est qu'avec la Confédération de 1867 que l'expression « Canadiens français » deviendra à la mode, le terme « Canadiens » désignant désormais tous les habitants du Canada, francophones ou non. Avec la Révolution tranquille (1960), les citoyens francophones du Québec commenceront à se dire Québécois pour continuer à marquer la différence.