e siècle; '/>

TEXTE D'HISTORIEN

Retour

La loi, c'est la loi

Les droits au 19e siècle

L'Acte constitutionnel de 1791 donnait la qualité d'électeur à tous les propriétaires, hommes ou femmes, possédant un minimum de biens. Les Canadiennes (propriétaires) sont les seules dans tout l'Empire britannique à pouvoir voter! En 1849, pour uniformiser la situation dans tout l'Empire, la loi est modifiée et on interdit aux femmes de voter. Les Canadiennes ne regagneront ce droit de vote qu'en 1917, pour les élections fédérales. Au Québec, cependant, les femmes devront attendre 1940 avant de pouvoir exercer ce droit lors d'élections provinciales.

Le Code civil de 1866 n'est pas plus tendre à l'égard des femmes. Les femmes mariées ne peuvent se défendre ou intenter une action en justice, ni recevoir un héritage ou encore utiliser le salaire de leur propre travail. En 1891, seulement une femme sur dix occupe un emploi rémunéré.

Les premières mesures de protection des travailleurs apparaissent en 1885. À cette époque, un grand nombre d'enfants travaillent dans les manufactures, puisque l'école ne deviendra obligatoire qu'en 1942. La loi de 1885 viendra interdire l'embauche des garçons de moins de douze ans et des filles de moins de quatorze ans. Les femmes et les enfants ne peuvent travailler plus de dix heures par jour, ni plus de soixante-douze heures par semaine!