TEXTE D'HISTORIEN

Retour

Père de six enfants... et d'une Confédération !

Jean-Charles Chapais

Jean-Charles Chapais
La maison des Chapais vers 1890

La maison des Chapais vers 1890

Jean-Charles Chapais, de Rivière-Ouelle à Ottawa en passant par Saint-Denis-De La Bouteillerie

CHAPAIS, JEAN-CHARLES, marchand et homme politique, né à Rivière-Ouelle le 2 décembre 1811, fils de Charles Chapais, marchand, et de Julienne Boucher. Il étudie à Rivière-Ouelle, puis au séminaire de Nicolet. Il s'installe à Québec en 1830 où, pendant deux ans, il suit des cours d'anglais. Chapais s'établit en 1833 comme marchand général à Saint-Denis, près de Kamouraska. Il devient l'un des hommes les plus riches de Saint-Denis.

En 1845, Jean-Charles Chapais devient le premier maire de Saint-Denis, qu'il a contribué à faire ériger en municipalité. Il épouse Henriette-Georgina Dionne l'année suivante. Six enfants naîtront de cette union, dont Thomas, homme politique et historien. Chapais entre en politique fédérale en 1851, grâce à l'influence de son beau-père, Amable Dionne, marchand parmi les plus riches de l'époque. Membre du parti conservateur, Chapais représente le comté de Kamouraska jusqu'en 1867, puis celui de Champlain. Il se voit confier différents ministères et prend part aux divers travaux préparatoires à la Confédération de 1867.

Jean-Charles Chapais est décédé en fonction à Ottawa, le 17 juillet 1885, à l'âge de 73 ans. Il est inhumé à Saint-Denis.