P22

Fonds Benjamin Paquet

Séminaire de Québec - État général des fonds


Date de création

1858-1900.

Étendue de l’unité archivistique

1,12 m de documents textuels.

Histoire administrative ⁄ Notice biographique

Benjamin Paquet est né à Saint-Nicolas, comté de Lévis, le 27 mars 1832. Fils d’Étienne Paquet et d’Ursule Lambert, il entre au Petit Séminaire de Québec en 1845 puis au Grand Séminaire en 1854. Il est ordonné prêtre le 10 septembre 1857 à Saint-Nicolas par Mgr Modeste Demers.

Il occupe d’abord le poste de vicaire à la cathédrale de Québec, de 1857 à 1862. Ensuite, il commence sa carrière d’enseignant au Séminaire de Québec pour l’année scolaire 1862-1863. De 1863 à 1866, il va étudier la théologie à Rome où il obtient un doctorat. À son retour, il devient professeur à l’Université Laval; il y enseigne la théologie morale de 1866 à 1873 et de 1878 à 1879. Il fait un séjour à Rome, de 1874 à 1878, pour obtenir des autorités religieuses l’érection canonique et la Bulle Inter varias sollicitudines pour l’Université Laval. À partir de 1879 jusqu’en 1885, il détient le poste de procureur du Séminaire, puis celui de directeur du Grand Séminaire, de 1885 à 1887. Par la suite, il occupe la charge de supérieur du Séminaire et de recteur de l’Université Laval, de 1887 à 1893. Parallèlement, il est nommé protonotaire apostolique pour le Canada en 1889 et camérier secret par Sa Sainteté Pie IX en 1876. Benjamin Paquet est l’auteur d’un livre, Le libéralisme, et de plusieurs opuscules. Il fait aménager à Saint-Nicolas, en collaboration avec son frère Louis-Honoré, un lieu de repos et de renouvellement, L’Ermitage, destiné aux prêtres de la régie. Il décède, à Québec, le 25 février 1900.

Portée et contenu

Le fonds illustre les activités de Benjamin Paquet en tant que prêtre par ses sermons et ses conférences rédigés de 1858 à 1894. Il renseigne sur ses études et son voyage d’étude, à Rome, ses responsabilités au sein du Séminaire de Québec et de l’Université Laval. Quelques documents témoignent de son projet d’Ermitage à Saint-Nicolas, et une conférence prononcée par Mgr Paquet, en 1883, présente la perception de la ville de Québec en 1740 par un voyageur suédois, monsieur Pierre Kahn.

Le fonds comprend en majorité des écrits religieux, soit des textes de conférences, des réflexions et des sermons. On y retrouve également des actes notariés, des diplômes, des titres honorifiques, de la correspondance personnelle ainsi qu’une liste des élèves du Séminaire pour l’année scolaire 1882-1883 et une liste de prêtres décédés entre 1779 et 1880, confrères de classe de Benjamin Paquet, un journal de son voyage à Rome et un journal de son voyage en France, des cahiers de notes et des notes de cours.

Variantes du titre propre

Le fonds était anciennement connu sous le nom Lettres K.

Source du titre propre

Le titre est basé sur le nom du créateur du fonds.

État de conservation

Bon.

Langues

Le fonds contient des documents en plusieurs langues, notamment en français, en latin et en italien.

Groupes de documents reliés

La série L’enseignement supérieur à l’Université Laval du Fonds Séminaire de Québec contient des documents produits par Benjamin Paquet en tant que recteur de l’Université Laval.

Note générale

Le Fonds Louis-Adolphe Paquet contient de la correspondance échangée avec son oncle Benjamin Paquet.

Les documents suivants font également partie du fonds :
• M-18 à 27, 39, 45, 243 à 247, 258, 452, 490 à 492, 502.
• MS-668 à 675.

Index des sujets

Actes notariés ; conférences ; correspondance ; diplômes ; journal de voyage ; voyage de Kahn en Amérique, 1749 ; notes de cours ; sermons, 1858-1894 ; ville de Québec - récit de voyage, 1749.

Index des noms

Kahn, Pierre ; L'Ermitage ; Paquet, Benjamin, 1832-1900 ; Québec (Québec).


haut de page