Recherche en cours...<br />Veuillez patienter.

Recherche en cours...
Veuillez patienter.

Nouvelle recherche
Lancer la recherche Modifier les paramètres de la recherche avancée
Résultat de la recherche
Documents 1 - 2 parmi 2 trouvés.
P13
Fonds Édouard-Gabriel Plante | Séminaire de Québec - État général des fonds

... l’histoire du Canada et celle de l’Hôpital général de Québec.

Le fonds contient de la correspondance échangée avec des abbés et des amis, entre autres avec Charles-François Baillargeon, Pierre-Télesphore Sax, Benjamin Paquet et Jacques Viger, des sermons et une liste de sermons donnés à l’Hôpital général, des listes de factures, un cahier de dépenses, des notes historiques sur l’établissement de l’Hôpital général et des extraits de registres paroissiaux, une oraison funèbre du comte de Fro...

P32
Fonds Viger-Verreau | Séminaire de Québec - État général des fonds

Jacques Viger, fils de Jacques Viger et d’Amaranthe Prévost, est né à Montréal le 7 mai 1787. Il fait ses études au Collège Saint-Raphaël de Montréal et épouse, en 1808, Marie-Marguerite de La Corne de Chapt de Saint-Luc, veuve du lieutenant John Lennox. La même année, Jacques Viger entre au journal Le Canadien à titre de rédacteur. Par la suite, il participe à la guerre de 1812 en tant que capitaine des Voltigeurs canadiens. Il est nommé arpenteur et inspecteur des routes et ponts de Montréal en 1813. Chargé du recensement de cette ville en 1825, il en devient le premier maire en 1833, fonction qu’il occupe jusqu’en 1836. Jacques Viger participe à la création de la Société historique de Montréal en 1858 et en sera le premier président. Il obtient, en 1855, la décoration de commandeur de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand, pour sa série d’aquarelles, exécutée en 1853, illustrant les costumes de plusieurs communautés religieuses. Jacques Viger décède, à Montréal, le 12 décembre 1858.

Hospice-Anthelme Verreau, fils de Germain-Alexandre Verreau, notaire, et d’Ursule Fournier, est né à L’Islet le 6 septembre 1828. Il débute ses études en méthode au Petit Séminaire de Québec en 1842 et termine sa deuxième année de philosophie en 1848. Dès 1850, il enseigne la rhétorique au Petit Séminaire de Sainte-Thérèse puis est ordonné prêtre l’année suivante par Mgr Bourget. Il devient par la suite, en 1853, directeur des études de cette même institution. En 1857, Hospice-Anthelme Verreau devient le premier principal de l’École Jacques-Cartier de Montréal tout en poursuivant l’enseignement. Le gouvernement canadien l’envoie en Europe en 1873 pour préparer un inventaire des archives et faire des recherches sur l’histoire du Canada. Cette même année, il publie Invasion du Canada. L’Université Laval lui confie sa chaire d’histoire en 1887, puis il écrit en 1890 une Méthode de lecture. Membre fondateur et deuxième président de la Société historique de Montréal, Hospice-Anthelme Verreau participe à la fondation de la Société Royale du Canada en 1882. Décoré officier d’Académie en 1879, il reçoit un doctorat ès lettres de l’Université Laval pour l’ensemble de son œuvre. Il décède, à Montréal, le 15 mai 1901.

1

Haut de page