Monseigneur,

Je profite de la triste occasion causée par l'incendie arrivé au Séminaire de cette ville pour vous assurer de la continuation de mon profond et respectueux attachement en rendant un très fidèle compte à Votre Grandeur, de ce qui causa ce malheureux accident, et la maneuvre que l'on fit pour en arrester le cours;

Le lundi 15e novembre la plus grande partye des Séminaristes estoient allés, dès le matin, à St Michel qui est à une petite lieue de Québec, où ils ont une maison et un assez beau jardin sur le bord du fleuve St Laurent, ce qui rend ce lieu agréable, et ce qui invite ces Mrs toutes les semaines à y aller prendre l'air. Ce jour malheureux il n'estoit resté que peu de domestiques, et qu'un très petit nombre de prestres, lesquels entre une heure et deux, après diner, sortirent de leur maison pour aller dire les vespres à la paroisse, et Monsr Petit, l'un de ces prestres, qui resta le dernier, voulut par précaution accommoder le feu du poëlle de la grande salle afin que lorsqu'ils reviendroient de l'église ils trouvassent cet endroit chaud; et, en effet, il n'y réussit que trop bien, car il tomba un charbon fort allumé sur le plancher, sans qu'il s'en apercut, ce qui y mit assez vite le feu, lorsqu'un nommé Mr Bouché, curé de la pointe de Levy, qui arrivoit, voulu s'aller chauffer à lasalle qu'il trouva desjà assez embrasée. Il crya au feu, ce qui fit rassembler quelques domestiques de la maison qui voulurent prudemment aller sonner le tocxin. Led Sr Bouché les en empêcha, et voulut par lui mesme avec eux esteindre ce feu avec de l'eau, mais comme il vantoit assez fort Norroy, et que ce feu avoit pris au commencement de ce bastiment sous le vent, ce feu les gagna promptement par l'ouverture qu'ils firent des portes et des fenestres; et pour lors, il fallu sonner toutes les cloches de la ville pour demander des secours, mais un peu tard, quoy qu'il y eut encore du remède, s'il y avoit eu des gens entendus, et que la confusion joint au désordre ne s'en fut pas meslée. J'étais pour lors à diné chez Monsieur l'intendant, d'ou nous n'entendions auquune rumeur, et nous fusmes tous fort estonnés d'apprendre par une voix lamentable qui s'escria « Monsr l'ingénieur, le séminaire est tout embrasé, on vous cherche de toutes parts », j'y courrû à grand pas, et je trouvay que ce feu estoit d'un sy affreux ambrasement qu'il ne falloit plus songer qu'à coupper au droit d'un mur dereffend pour en sacriffier une partye et sauver l'autre. Je cryois en entrant à moy des charpentiers»; je fus suivy de 4 hommes seulement, que je mis en travail, sans avoir personne pour veiller à leur conduite; [...] Je plaçai de nouveau ceux que j'avois avec moi, mais inutilement; les mauvais outils qu'ils avoient, et le petit nombre qu'ils estoient n'estant pas suffisant pour faire ce travail assez diligeamment; d'aillieurs, un meslange de voix infinye qui cryoient qu'on alloit faire saulter le bastiment avec de la poudre, les uns se sauvoient d'un costé, les autres cryoient de l'autre, quoy que je prisse soin de les raffermir; Cela provenoit de ce que quelques particuliers avoient proposés de faire saulter le corps de logis de face, pour coupper la communication au feu; à quoy je m'opposai prévoyant plusieurs malheurs sans apparence de reussite; les dedans de cette maison et la couverture n'estant presque tous bois de sapin et d'espinette dont les ports sont délicats et gommeux. Aussy, à moins de cinq heures de temps, tout fut consommé. [...]

Il y avoit plus de 300 personnes à ce feu; mais tout ce peuple ne valloit pas 30 hommes choisis.[...]

3 choses conviennent absolument en cette ville, si on ne luy veut la voir prendre fin par quelqu'incendie généralle.

La 1re est un puis Royal, et commun à toute la haulte ville; nous en commençasmes un en 1695; ce puis est resté à 13 pieds de profondeur.

La 2e est d'avoir 200 sceaux de cuir bouilly.

La 3e cent bonnes haches, 30 piques et quinze pinces, ces deux derniers articles devroient estre renfermés dans un magazin, en cas de besoin, et sous la conduite de quelqu'un qui les délivrassent en tout temps, et qui eusse soin de les retirer; cela seroit d'un très grand et très prompt secours.

C'est une très petite levez qui se pourroit prendre sur les habitans de ce lieu, sans que personne y pussent trouver à redire ny en murmurer, et le plustost ne seroit que le mieux.

Voilà, Monseigneur, de la manière dont s'est passé cette affaire, qui m'a fait former mil regrets de n'avoir pu y estre à temps pour y apporter le remède nécessaire. [...]

J'ay l'honneur d'estre, avec un très profond respect,

Monseigneur,

Votre très humble et très obéissant serviteur,

Levasseur de Néré a Quebeck, le 24e 9bre 1701.