Bannière rotative

Les musées, est-ce que c'est vraiment pour tout le monde? Est-ce que c'est possible pour n'importe qui de s'y sentir à sa place?

Au Musée de la civilisation, nous croyons que tous les individus qui composent notre société doivent se sentir bienvenus et se reconnaître dans nos espaces et nos expositions.

C'est pourquoi nous multiplions les efforts pour mieux accueillir les personnes notamment issues de groupes marginalisés et de communautés culturelles, ou en situation de handicap.

« Sésame, ouvre-toi! »

Dans les contes des Mille et Une Nuits, c'est en prononçant cette célèbre formule qu'on ouvre des portes closes. Avec le projet Sésame, le Musée s'en inspire pour s'ouvrir davantage à la communauté. Cela s'inscrit dans notre vision d'« un musée pour un monde meilleur ».

Sésame est un projet de recherche expérimentale qui permet non seulement de favoriser l'accès au Musée, mais aussi de faire participer des personnes vivant des réalités particulières à la conception des expositions. En travaillant avec les personnes concernées et en collaborant avec des groupes communautaires, le Musée apprend à documenter les aspects historiques de leur réalité, développe ses collections pour en rendre compte, et met en place des contextes de co-création artistique.

Surtout, cette expérience promet de transformer notre regard sur le monde qui nous entoure.

Un espace pour se rencontrer

Depuis avril 2021, les visiteurs du Musée ont accès à toutes ces démarches dans un nouvel espace de rencontre et de diffusion entièrement dédié à l'initiative.

L'Espace rencontres offre l'occasion d'entrer en contact avec la réalité souvent méconnue de Québécoises et Québécois.

Des expositions temporaires réunissant des œuvres artistiques, de courts documentaires et des objets qui témoignent de vécus particuliers peuvent y être explorées. Des activités de rencontre sont aussi prévues au fil des mois pour favoriser les échanges et l'écoute.

Pour les personnes vivant de l'exclusion, immigrantes ou handicapées, c'est une occasion exceptionnelle de démystifier leur vécu, de sensibiliser les gens à leur expérience, et d'en montrer la valeur. C'est une manière concrète de contribuer au développement de notre sensibilité et notre ouverture à l'autre, pour en ressortir transformés.

À découvrir dans l'Espace rencontre

Itinérance (du 21 avril au 29 août 2021)

Des individus qui ont vécu en situation d'itinérance livrent des pans de leur vie. À leurs propos touchants illustrés par les œuvres de l'artiste Josée Landry Sirois. s'ajoutent des objets significatifs provenant de la Maison Lauberivière.

Voisin.e.s d'ailleurs (dès le 1er septembre 2021)

Plus d'information à venir

Renouvellement des expositions permanentes

Le projet Sésame est aussi l'occasion pour les équipes du Musée de la civilisation de tester des approches et d'observer comment les visiteurs les accueillent. Cela s'inscrit dans le cadre d'un vaste chantier portant sur le renouvellement des expositions permanentes.

Dans cet exercice, nous avons pu constater que les communautés culturelles, les personnes vivant avec un handicap et les groupes marginalisés peinent à trouver leur place au sein des grandes expositions sur l'histoire du Québec.

Pour intégrer au maximum la diversité des individus et des voix qui composent la société québécoise, le projet Sésame sert de base de recherche pour que tous puissent participer aux réflexions entourant la conception des futures expositions permanentes du Musée.

Il s'agit d'une volonté institutionnelle forte, innovante, à travers laquelle nous repensons la place que devraient occuper les groupes marginalisés dans les expositions portant sur l'histoire du Québec.

Nous agissons concrètement afin que tous se sentent à leur place au Musée de la civilisation.

Qu'est-ce que c'est, une « exposition permanente »?

Les expositions permanentes racontent et donnent à voir, par différents objets, le présent et l'histoire de notre société. Ces expositions qu'on appelle aussi « expositions de synthèse » s'adressent aux touristes aussi bien qu'aux résidents, qui souhaitent apprendre sur la société québécoise. Bien souvent, elles sont présentées pour une longue durée, allant de 5 à 15 ans.