23 févr 2018


P.O.R.N. Portrait of restless narcissism


Arts et spectacles - Musée de la civilisation

- Lieu -

Musée de la civilisation

85, rue Dalhousie
Québec (Québec)  G1K 8R2
T. 418 643-2158
S. F. 1 866 710-8031

Directions

Musée de la civilisation

Musée de la civilisation

85, rue Dalhousie
Québec (Québec)  G1K 8R2
T. 418 643-2158
S. F. 1 866 710-8031

Directions

- Date -

23 févr 2018

- Tarifs -

10 $ | 30 ans et moins : 8 $
Réservé aux
18 ans et plus

Horaire : 20 h
Lieu : Auditorium Roland-Arpin

Théâtre en création

Engagés depuis un moment dans une conversation profonde sur l'art et la vie, Nadia Ross et Christian Lapointe furent, au fil de leurs discussions, sidérés par un constat : la pornoculture, corollaire de la société du spectacle, a envahi toutes les sphères de la société, et il semble désormais impossible d'y échapper.

Présenté par Mois Multi

De la foodporn au shoeporn à la toolporn à la mise en ligne de soi, tout est devenu pornographie. Comment, dès lors, s'extraire des dédales de cette culture pornographique qui se pose en courant esthétique populaire et gagne sans cesse du terrain sur nos vies quotidiennes ? Aux prises avec ce problème, qui remet même leurs propres pratiques en cause, Lapointe et Ross se lancent ici dans une quête pour démonter les mécanismes de ce phénomène.

Présentation en anglais
18 ans et plus | Durée : 50 minutes
Conception et jeu : Christian Lapointe, Nadia Ross
Direction technique : Matéo Thébaudeau, Rob Scott
Une Coproduction Théâtre Blanc (Québec) STO Union (Farrellton)

Multidisciplinary theatre Esquisse (work in progress) | Presented in English
Nadia Ross and Christian Lapointe had been in an intense dialogue about art and life for some time when they came to the startling realization that porn culture, a corollary of the society of spectacle, has invaded every aspect of society and is now virtually inescapable. From foodporn to shoeporn, from toolporn to selfies, everything has become pornographic. How can we escape the porn culture labyrinth, when it is both the dominant popular aesthetic and a relentless force exerting ever-greater influence over our daily lives? Struggling with this issue, which throws even their own practices into question, Lapointe and Ross embark on an adventure to explore the mechanisms of porn.
Une Coproduction Théâtre Blanc (Québec) STO Union (Farrellton) 
Crédit photo : Christian Lapointe et Nadia Ross

Christian Lapointe

Christian Lapointe est directeur artistique du Théâtre Blanc, à Québec. Depuis 2001, il a mis en scène plus d'une vingtaine d'œuvres, puisant principalement au répertoire symboliste (Yeats, Maeterlinck) et au répertoire contemporain (Crimp, Viripaev, Arsenault, Handke, Sauvageau), dirigeant aussi des productions de ses propres textes. L'écriture de ses spectacles, où la profération du texte tient une place prépondérante, emprunte à l'art de la performance, se conçoit à partir de dispositifs scéniques élaborés et se rapproche souvent de l'installation vidéo. Il est professeur à l'École supérieure de théâtre de l'UQAM.

Nadia Ross

Nadia Ross est la fondatrice et directrice artistique de STO Union, en plus d'être la lauréate du Prix Siminovitch en 2016, le plus prisé par son milieu. Artiste réputée à l'international, elle s'est permise de se retirer du centre et de rejoindre la périphérie tout en essayant des nouvelles formes de coopération parmi les communautés de l'Outaouais. Ses œuvres, créées en région, sont ensuite diffusées en salle et lors de festivals canadiens et étrangers. Nadia inspire, par ses spectacles et ses méthodes de travail uniques, de nouvelles formes de production de spectacle propre à l'ère numérique. Nadia touche à tous les aspects de chaque production, de la rédaction à la construction de maquettes et d'accessoires, de la mise en scène à la réalisation. Nadia est aussi récipiendaire du Prix Contra-Guy, du Prix Dora Mavor Moore et du Prix Chalmers.

- NOTES -