Le Temps des Québécois

mardi 22 juin 2004

Nombreux les Québécois, hommes et femmes, célèbres ou anonymes, autochtones, francophones, anglophones ou allophones, catholiques, protestants ou juifs, qui ont relevé la tête, retroussé leurs manches, lutté, créé, entrepris, bâti, fondé, travaillé, récolté pour façonner le Québec d'aujourd'hui.

Ils sont nombreux, les Québécois, hommes et femmes, célèbres ou anonymes, autochtones, francophones, anglophones ou allophones, catholiques, protestants ou juifs, qui ont relevé la tête, retroussé leurs manches, lutté, créé, entrepris, bâti, fondé, travaillé, récolté pour façonner le Québec d'aujourd'hui. Depuis le 23 juin 2004, Le Temps des Québécois, une exposition permanente du Musée de la civilisation à Québec, réalisée avec la collaboration spéciale de l'Office national du film du Canada et de la Société Radio-Canada, vous propose une véritable synthèse des grands événements qui ont construit le Québec d'aujourd'hui et qui ont contribué à créer une société et une identité originales sur le continent nord-américain.

« Le Temps des Québécois est une exposition majeure. C'est une synthèse interprétative, de plus de quatre cents ans d'histoire, qui est porteuse de sens pour le citoyen d'aujourd'hui. Nous avons consulté plusieurs spécialistes, universitaires et communicateurs dans l'étude du passé et de ses récits pour réaliser notre projet en tenant compte des préoccupations récentes des historiens et historiennes. Ainsi, nous avons intégré l'histoire sociale et économique à l'histoire politique, mis en valeur l'urbanité québécoise, rappelé l'ouverture des régions au XIXe siècle, montré le visage pluriculturel de la société québécoise et insisté sur sa modernité précoce trop souvent négligée », a déclaré la directrice générale du Musée de la civilisation, madame Claire Simard, lors de l'inauguration de l'exposition.

Pour faire ce tour historique du Québec, les visiteurs sont invités à revivre des événements, à rencontrer des personnages d'autrefois, à admirer des objets de collection sélectionnés pour leur pertinence et à prendre contact avec un passé révolu mais fondateur. Des films originaux et des montages d'archives audiovisuelles animent l'ensemble de l'exposition.

Des objets évocateurs
Plus de 500 objets servent magnifiquement le propos de l'exposition : armoiries, monnaies, bustes et portraits, maquettes, pièces de mobilier, chape des premiers évêques de la Nouvelle-France, armes, costumes, objets usuels, ethnologiques ou religieux, drapeaux, estampes et gravures, sculptures et dessins, objets de culture populaire, jouets, instruments de musique, photographies, livres, récits, documents d'archives, machines-outils, comptoir de caisse populaire, plaques du barrage Manic 5... La majorité des objets a été puisée parmi les trésors de la collection du Musée de la civilisation que viennent compléter plusieurs pièces remarquables provenant d'autres musées nationaux ou régionaux, ainsi que de collectionneurs privés.

L'ONF, un partenaire majeur de l'exposition
Des films sur des moments-charnières et un court métrage sur l'après-Révolution tranquille, tous réalisés par le cinéaste Benoît Pilon et produits par l'ONF, illustrent de brillante façon les grands tournants de l'histoire du Québec. Des montages d'archives de l'ONF, réalisés par Patrick Pellegrino, servent à illustrer certains thèmes de l'exposition comme la colonisation au début du XXe siècle ou l'impact de la télévision sur la société dans les années cinquante. De plus, une sélection d'une dizaine de films à thématiques historiques, tirés des trésors de l'ONF, est offerte aux visiteurs dans les voûtes de la maison Pagé-Quercy, maintenant accessibles aux personnes en fauteuil roulant.

Des confidences surprenantes
L'exposition présente, tout au long du parcours, les témoignages sonores d'une cinquantaine d'hommes et de femmes qui, avec leurs rêves et leurs aspirations, ont vécu les défis et les événements de leur époque. En quelques minutes chacun, et par l'entremise de modules interactifs, ils nous livrent de brefs récits qui nous émeuvent. Ces textes dramatiques originaux sont interprétés par des comédiens professionnels. Parmi les personnages que le public peut entendre, mentionnons : Jacques Cartier, Jeanne Mance, Marie Marguerite Moitié (une fille du Roy), Kondiaronk (chef amérindien signataire de la Grande Paix), Ezechiel Hart (commerçant juif de Trois-Rivières), Thomas Baillairgé (architecte), le frère Marie-Victorin, Léa Roback (syndicaliste et socialiste), Paul-Émile Borduas (artiste), Marthe Richard (téléphoniste chez Bell Canada)... Les contemporains sont, quant à eux, présentés en son et en image, dans les montages audiovisuels.

Un fil conducteur, quatre blocs de temps, trois charnières
L'exposition est organisée autour d'une véritable colonne vertébrale, le « fil de l'histoire politique », de la Nouvelle-France à aujourd'hui. Ce fil conducteur, ce « fil du temps », traverse toute la salle d'exposition. Quatre blocs de temps s'y greffent : de 1608 à 1760, de 1760 à 1840, de 1840 à 1960 et de 1960 à aujourd'hui. À l'intérieur de ces blocs de temps, on raconte l'histoire politique mais surtout l'histoire sociale (courants socioéconomiques, culturels, religieux...). Ces blocs sont reliés entre eux par trois moments charnières qui ont changé le cours de l'histoire : la Conquête de 1760, les soulèvements de 1837-1838 et l'élection de l'équipe de Jean Lesage en 1960. En parallèle, une ligne du temps situe la place du Québec dans le monde. À la toute fin du parcours, le visiteur renoue avec le présent – car l'histoire se poursuit – en regardant des photographies contemporaines. Ces images changeront au fil de l'actualité, grâce à la collaboration du quotidien Le Soleil.

Un parcours spécifiquement pour les enfants
Les enfants de six à douze ans, et pourquoi pas leurs parents, ont droit à une visite qui leur est spécifiquement destinée. Sur le mode de la bande dessinée, ils peuvent jeter un coup d'œil sur la vie des enfants québécois d'hier, en compagnie du chat Pendule qui a plus d'un tour pendable dans son sac. En tout, sept capsules historiques sur les fêtes et les jeux des garçons et des filles leur sont proposées. De plus, deux espaces réservés aux activités éducatives sont intégrés à l'exposition. Ainsi, la salle Saint-Pierre et les voûtes de la maison Pagé-Quercy serviront à la présentation d'ateliers pour les familles et pour les groupes scolaires.

La muséographie
L'exposition Le Temps des Québécois est centrée sur la narration d'une histoire. Chacun des blocs de temps se distingue visuellement, illustrant les changements apportés par le passage du temps. Les objets contribuent à créer une ambiance d'époque.

Le Temps des Québécois, une grande exposition permanente, au Musée de la civilisation à Québec. Réalisée avec la collaboration spéciale de l'Office national du film du Canada et de la Société Radio-Canada. En complément indispensable de l'exposition, le Musée de la civilisation et les Éditions Fides proposent l'excellent ouvrage Le Québec, les Québécois : un parcours historique par Jocelyn Létourneau. Une exposition, un livre, une autre façon d'écrire l'histoire du Québec!


Pour renseignements et réservations, composez le 418 643-2158
ou le 1 866 710-8031, ligne sans frais en Amérique du Nord.
Réservations pour les activités éducatives, composez le 418 692-1151.


Relations de presse :
Serge Poulin courriel

– Musée de la civilisation –

85, rue Dalhousie
Québec (Québec) G1K 8R2
T. 418 643-2158
S. F. 1 866 710-8031

– Musée de l'Amérique –
francophone

2, côte de la Fabrique
Québec (Québec) G1R 3V6
T. 418 643-2158
S. F. 1 866 710-8031