Viens jouer dehors! 200 ans de pratique du sport à Québec

mardi 12 avril 2022

La topographie exceptionnelle de Québec incite sa population à mettre le nez dehors depuis longtemps. Le Musée de la civilisation, en collaboration avec la Ville de Québec, propose de découvrir, jusqu'au 18 septembre prochain, ce qui a inspiré, au fil des décennies, le développement de diverses disciplines sportives pratiquées au cours de la saison estivale.

La vitrine-exposition Viens jouer dehors! 200 ans de pratique du sport à Québec, porte sur les sports d'été, succédant à la première vitrine sur les sports hivernaux, présentée du 14 décembre 2021 au 20 mars 2022. Conçu et réalisé par le Musée de la civilisation, ce projet est appuyé par la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications dans le cadre de l'Entente de développement culturel.

Notre capitale a constitué la porte d'entrée des sports sur le territoire canadien à partir de la fin du 18e siècle, avant se répandre ailleurs au Québec et au Canada. Le développement et la pratique de différents sports contribueront même à façonner le visage de la ville, avec l'aménagement de différents sites. Trois grands axes du territoire de la ville jalonnent le développement des sports : l'eau, le dénivelé et les grands espaces, dans et autour de la ville, comme les plaines d'Abraham, le domaine Maizerets et le parc Victoria. Divers sports d'été pratiqués à Québec se révèlent par des photos ainsi que par des objets savamment regroupés de façon à raconter des anecdotes captivantes. Les régates, le canoë-kayak, la natation, les courses de chevaux, le golf, le tennis, la crosse, le baseball et le cyclisme : on y raconte l'histoire de ces sports dans la ville de Québec, de leurs origines à aujourd'hui.

Aux objets de collections se juxtaposent des témoignages de différents athlètes de la région ou des alentours : Mylanie Barré (kayak), Jojo Carrier (nage synchronisée), Eddie Lantigua (baseball), Dean Bergeron (course en fauteuil roulant), Louis Garneau (cyclisme), David Gill (athlétisme). Des entrevues, réalisées par Marc Durand, offrent l'occasion de les entendre s'exprimer sur l'impact de la ville de Québec et de sa topographie dans la pratique de leur discipline sportive respective.
 

Citation :

« Comme musée de société ancré dans sa communauté et comme lieu de mémoire, il est naturel que le Musée de la civilisation mette en lumière les nombreuses facettes, souvent méconnues ou oubliées, composant la riche histoire de Québec. Les découvrir par l'entremise du sport extérieur change inévitablement notre regard sur la ville et nous fait prendre conscience du privilège que nous avons de vivre dans une ville si exceptionnelle. »

Stéphan La Roche, président-directeur général du Musée de la civilisation


Quelques faits saillants :

  • Ce sont les Britanniques qui introduisent et popularisent plusieurs sports à Québec. Leur influence est indéniable, la ville de Québec serait même l'une des premières villes non britanniques au monde à développer la pratique des sports.
     
  • Les courses de chevaux sont le premier sport à être introduit à Québec, mais aussi au Canada, après la Conquête par l'armée britannique. Au début du 19e siècle, les Ursulines louent à la ville un terrain sur les Plaines d'Abraham pour accueillir le premier hippodrome de la cité.
     
  • Au milieu du 19e siècle, le port de Québec est le 3e plus important de l'Amérique du Nord à cause du commerce du bois et de l'immigration. Ce sont des banquiers et des commerçants de bois écossais qui introduisent le golf à Québec.
     
  • La fondation du premier club de golf de Québec date de 1874. Sur ce parcours de 14 trous, situé sur les plaines d'Abraham, ce sont des vaches qu'on laisse y brouter la pelouse pour la maintenir à la bonne hauteur!
     
  • Un court de tennis sur pelouse s'installe en 1885 devant le tout nouveau parlement de Québec où le premier club de tennis de Québec s'établit. Ce terrain existera jusqu'en 1968, cédant sa place au stationnement souterrain de la place D'Youville.
     
  • En 1897 sont jouées les premières parties de baseball au parc Victoria. En 1938, on construit le Stade municipal, aujourd'hui Stade Canac. Auparavant, les Athlétiques de Québec jouent à l'hippodrome du parc de l'Exposition.
     
  • C'est en octobre 1868, sur la terrasse Dufferin, qu'Édouard Gingras monte un vélocipède de sa propre fabrication à la suite d'une démonstration des frères Hanlon venus de France. Des courses s'organisent rapidement et Québec a son champion, Cyrille Duquet. Celui-ci bat le record du demi mille en une minute dix-neuf secondes en 1869.
     
  • Le nageur Jacques Amyot, au milieu du 20e siècle, épate par ses exploits de natation. Il rafle plusieurs fois le titre de champion du Québec à l'épreuve de cinq milles nage libre. En 1956, il devient le premier canadien à traverser la Manche. Il refait l'exploit en 1975 à l'âge de 50 ans.

 

 

Relations de presse :

Agnès Dufour : 418 643-2158, poste 433; courriel : agnesdufour@mcq.org

Anne-Sophie Desmeules : 418 643-2158, poste 208; courriel : anne-sophie.desmeules@mcq.org

- Relations de presse -


Agnès Dufour
418 643-2158, poste 433
adufour@mcq.org

Anne-Sophie Desmeules
418 643-2158, poste 208
anne-sophie.desmeules@mcq.org

Montréal
Rosemonde Gingras
514 458-8355
Courriel

– Musée de la civilisation –

85, rue Dalhousie
Québec (Québec) G1K 8R2
T. 418 643-2158
S. F. 1 866 710-8031