Collection Loto-Québec présente
du 16 oct 2013 au 15 sept 2014


Pierre Gauvreau. J'espérais vous voir ici


Exposition - Musée de la civilisation

- Lieu -

Musée de la civilisation

85, rue Dalhousie
Québec (Québec)  G1K 8R2
T. 418 643-2158
S. F. 1 866 710-8031

Directions

Musée de la civilisation

Musée de la civilisation

85, rue Dalhousie
Québec (Québec)  G1K 8R2
T. 418 643-2158
S. F. 1 866 710-8031

Directions

- Date -

du 16 oct 2013 au 15 sept 2014

- Tarifs -

Tarifs

Adultes (31+)16 $
18 – 30 10 $
12 – 175 $
11 ans et moins0 $
Familles36 $

AbonnésGratuit

Consulter
les prix

Adultes (31+)16 $
18 – 30 10 $
12 – 175 $
11 ans et moins0 $
Familles36 $

AbonnésGratuit

Présentée par  

Signataire du Refus global, peintre d'avant-garde, auteur et réalisateur : Pierre Gauvreau marque l'évolution de la culture québécoise par ses idées et sa vision du monde. L'exposition présente certaines de ses œuvres, dont plusieurs inédites, de 1941 à 2011, des photographies et des films réalisés par Charles Binamé.

Pierre Gauvreau et son univers

Passeur de modernité, Pierre Gauvreau (23 août 1922 – 7 avril 2011) a connu une carrière prolifique. Il laisse en héritage une production télévisuelle marquante, comme Le Temps d'une paix, Cormoran et Le Volcan tranquille, ainsi qu'un corpus artistique abondant.  

Mme Janine Carreau, épouse de l'artiste et commissaire de l'exposition, a fait don d'une grande partie de sa collection aux Musées de la civilisation. C'est ainsi qu'il est possible d'aller à la rencontre de ce personnage hors norme et de découvrir sa démarche exceptionnelle.

Œuvres riches de sens

À travers une riche sélection d'œuvres, dont plusieurs inédites, de 1941 à 2011, de photographies et d'artefacts, découvrez un artiste véritablement insoumis. Des films, réalisés par le cinéaste Charles Binamé, l'éternel ami des Gauvreau-Carreau, s'intègrent à l'exposition. Des témoignages de Françoise Sullivan et Pascale Montpetit, de courts extraits de productions télévisuelles et la parole de Pierre Gauvreau lui-même communiquent sa vision et sa pensée. 

Tout au long de l'exposition, le visiteur peut admirer des œuvres inédites de 1941, qui ont séduit Borduas, les pièces qui ont composé le retour lumineux de 1976, les œuvres Curriculum vitæ : réalisateur et auteur, la série Les insoumis, ainsi que des œuvres d'artistes marginaux.

Pierre Gauvreau en quatre temps

L'exposition se déploie en quatre temps et en quatre espaces thématiques.

Regards d'avant-garde

Cette première section met l'accent sur les premières décades, l'éveil et la découverte à travers des tableaux majeurs empruntés à de grandes collections. 

L'Atelier des possibles

Lieu investi par Gauvreau pour y peindre et écrire sans retenue, il y vit entouré de ses œuvres, de celles de son épouse, Janine Carreau, et de celles de ses amis comédiens devenus peintres le temps de quelques « cadavres exquis ».

Observatoire lyrique

Cette rotonde asymétrique permet l'exploration de l'univers des symboles, des mystères, des questions et de la reconnaissance. Présentation en primeur du testament plastique et psychique de Pierre Gauvreau : Les insoumis. La série est composée de treize hommages à des êtres héroïques souvent occultés par l'Histoire, dont deux signataires du Refus global : Maurice Perron et Bruno Cormier. 

Jardins infinis

À la découverte de l'humaniste dans ses liens infrangibles, ce lieu d'amitié, d'accueil et de générosité loge l'ultime tableau de Pierre Gauvreau, peint un mois avant son départ, sur l'élan donné par la perspective de cette exposition. On y retrouve également le Journal de 384 jours, qui célèbre ses 32 358 jours de vie, et une œuvre de Janine Carreau promise à Gauvreau au Théâtre du Nouveau Monde, le 15 mai 2011.

Une rencontre mémorable avec un homme inoubliable!

Logos de la Collection Loto-Québec, du Journal Le Soleil et du Fairmont le Château Frontenac.

Alcoa est le partenaire de l'ensemble de la programmation des expositions.