Panoramiques : Rue du Cul-de-Sac

125
Vous avez besoin d'installer le plugiciel Adobe Flash pour voir ce contenu dans la page Web.

Télécharger Adobe Flash Player

Fortifications

Dès la fondation du poste de Québec, Samuel de Champlain dote son habitation d’un système de défense. Dans le même esprit, en 1620, des murs sont élevés et délimitent le premier fort Saint-Louis, plus haut sur la falaise. De 1690 à 1745, différents ouvrages militaires sont construits pour constituer les premières enceintes entourant la partie haute de Québec. Elles intègrent, entre autres, les portes Saint-Louis et Saint-Jean.

Après la Conquête, ces fortifications sont le théâtre du dernier siège de la ville, soit celui de 1775. Cette année-là, les troupes révolutionnaires américaines menées par le colonel Arnold et le général Montgomery assiègent Québec. Défaits, les militaires repartent en juin 1776. À la suite de cet événement, l’armée britannique entreprend la construction d’une série d’ouvrages défensifs, dont des remparts de bois ou de terre, refaits en maçonnerie pendant la période 1786-1812. Dernier élément de ce plan de défense, la citadelle est construite de 1819 à 1832.

Québec est la seule ville nord-américaine à avoir conservé la majeure partie de son système défensif. Depuis 1985, elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Diaporama

Vous avez besoin d'installer le plugiciel Adobe Flash pour voir ce contenu dans la page Web.

Télécharger Adobe Flash Player