Panoramiques : St-Pierre et du Porche

125
Vous avez besoin d'installer le plugiciel Adobe Flash pour voir ce contenu dans la page Web.

Télécharger Adobe Flash Player

Rue de la Barricade

En juin 1774, les autorités locales des Treize Colonies – qui constitueront plus tard les États-Unis – projettent de conquérir la province de Québec par la force. Un an et demi plus tard, en décembre 1775, le colonel Benedict Arnold et le général Richard Montgomery assiègent la ville de Québec.

Plus précisément à l’aube du 31 décembre, Montgomery commande à ses hommes de s’emparer de la ville par les armes. Tandis que ses troupes d’occupation font mine de s’installer sur les plaines d’Abraham, Arnold et Montgomery planifient une attaque concertée contre la basse-ville dans le but d’atteindre la haute-ville le jour même. Montgomery arrive de l’ouest de Place-Royale et se dirige vers la côte de la Montagne. Avant même d’atteindre le Petit-Champlain, il est pris en souricière avec ses troupes par des soldats britanniques et des miliciens canadiens. De son côté, à l’est du quartier, Arnold et ses hommes marchent sur la rue du Sault-au-Matelot. Ils y sont défaits, coincés par une barricade, également gardée par des soldats réguliers et des miliciens canadiens menés par le gouverneur Guy Carleton.

L’endroit où se situait la barricade, autrefois appelé « rue Saint-Jacques », porte aujourd’hui le nom de « rue de la Barricade » en souvenir de cet événement.

Diaporama

Vous avez besoin d'installer le plugiciel Adobe Flash pour voir ce contenu dans la page Web.

Télécharger Adobe Flash Player

En savoir plus

Thèmes

Personnages historiques