Benedict Arnold (1741 - 1801)

1775-1776

Benedict Arnold est né en 1741. Avant de prendre part au siège de Québec, le militaire de formation s’engage dans la lutte révolutionnaire qui s’organise dans les Treize Colonies britanniques voisines. Pendant que les tensions – qui opposent les Treize Colonies et la Grande-Bretagne –  prennent de l’ampleur, il joue un rôle central au cours des premiers conflits armés. C’est le cas notamment en mai 1775, lors de la prise des forts Crown Point et Ticonderoga, puis lors de l’avancée des troupes jusqu’à Saint-Jean.

En novembre 1775, tandis que Richard Montgomery et ses hommes conquièrent Montréal et se dirigent vers Québec, une autre armée révolutionnaire marche en direction de Québec, celle-ci étant commandée par Arnold. Celui-ci s’installe alors à Pointe-aux-Trembles (Neuville) pour attendre les renforts apportés par Montgomery. À la fin de décembre, ce dernier ordonne une double attaque contre la basse-ville. Des barricades dressées près de la rue du Sault-au-Matelot freinent toutefois leur avancée. La plupart de ceux qui franchissent la première barricade sont arrêtés par une seconde et sont faits prisonniers. Les autres rebroussent chemin et rejoignent Arnold.

Arnold demeure d’abord aux environs de Québec pour commander les troupes qui y sont campées. Lorsqu’il décide de retourner à Montréal, il laisse le commandement des troupes à Québec à son second, David Wooster. Finalement, les occupants doivent quitter Québec avant l’été 1776, tout comme ils le font à Montréal et dans les autres régions sous occupation anglaise dans la province de Québec et aux abords du lac Champlain.

En savoir plus

Parcours des lieux

Thèmes