Richard Montgomery (1736 - 1775)

1775

Né en Irlande en 1736, Richard Montgomery vient d’une famille noble dont le père est un parlementaire actif. Après de brèves études, Richard Montgomery opte pour une carrière militaire. Son parcours débute en 1756 lorsqu’il reçoit le grade d’enseigne d’un régiment d’infanterie de l’armée britannique. Durant la guerre de Sept Ans, il participe à plusieurs combats en Amérique du Nord et dans les Antilles. Promu capitaine avant la fin de la guerre, il choisit ensuite de mettre un terme à sa carrière dans l’armée britannique et émigre dans la colonie de New York.

Montgomery regagne l’armée au moment où s’affrontent les troupes révolutionnaires et les Britanniques dans les Treize Colonies. Cette fois, il combat l’armée britannique à titre de général de brigade. Second commandant de l’expédition contre l’île aux Noix, Saint-Jean et Montréal, il devient ensuite premier commandant après le départ du major général Philip John Schuyler dont la santé décline. Le 3 novembre 1775, après la prise de Montréal et pendant que les troupes de Carleton se rendent à Québec, Montgomery prend le contrôle de Montréal et des environs. Il part ensuite vers Québec avec 300 soldats. Il rejoint bientôt Benedict Arnold à Pointe-aux-Trembles (Neuville) et planifie une attaque contre la ville de Québec dont il va diriger les opérations.

Le siège de la ville commence au début de décembre. Ce n’est toutefois que dans la nuit du 30 au 31 qu’il ordonne une double attaque en basse-ville. Il envoie ainsi Arnold et ses hommes en direction du site du second palais de l’intendant et le charge de converger vers le centre de la basse-ville, à Place-Royale. Lui-même et ses hommes longent le fleuve sous le cap aux Diamants. Ils sont repoussés avant d’atteindre le point de rencontre prévu. Blessé au cours de la riposte, Montgomery décède à Québec avant la fin de l’année 1775.

SUGGESTION DE LECTURE

SUTHERLAND, S. R. J. « Montgomery, Richard », Dictionnaire biographique du Canada, t. IV : « De 1771 à 1800 », Québec, Les Presses de l’Université Laval, 1980, p. 589-595.

En savoir plus

Parcours des lieux

Thèmes