David Kirke et ses frères (˜ 1597 - ˜ 1654)

1628-1632

David Kirke est né vers 1597 à Dieppe, en France. Il est issu d’une famille marchande et l’aîné des fils – Lewis, Thomas, John et James – de Jarvis Kirke. Négociant fortuné, ce dernier fait des affaires en France et en Angleterre.

En 1627, à la suite de l’entrée en guerre de la France et de l’Angleterre, le roi Charles 1er mandate David et ses frères pour conquérir le Canada en son nom. En 1628, les frères Kirke tentent, sans succès, de s’emparer de Québec. L’année suivante, soutenus par la Company of Adventurers to Canada et mieux préparés, les Kirke réapparaissent sur le fleuve Saint-Laurent. Incapable de soutenir le siège plus longtemps, Champlain capitule et doit quitter Québec que les Kirke occupent jusqu’en 1632. La signature du traité de paix de Saint-Germain-en-Laye de 1632 oblige les Kirke à rendre Québec. Plus tard, David Kirke devient gouverneur de Terre-Neuve et continue ainsi de servir la Couronne anglaise. Finalement, pour diverses raisons et accusations, il sera emprisonné et décédera pendant sa détention vers 1654.

Pendant le déroulement des événements de 1628-1632, des Français métropolitains brûlent des effigies des frères Kirke, nés en France et donc considérés comme des traîtres à la patrie. Des années plus tard, les Kirke obtiennent la citoyenneté anglaise et des titres en guise de récompense pour leurs exploits qui ont mené à l’occupation de Québec.

SUGGESTIONS DE LECTURE

ALLAIRE, B. « L’occupation de Québec par les frères Kirke », dans R. Litalien et D. Vaugeois (dir.), Champlain : la naissance de l’Amérique française, Paris et Sillery, Nouveau Monde éditions et Septentrion, 2004, p. 245-257.

MOIR, J. S. « Kirke, David », « Kirke, Lewis » et « Kirke, Thomas », Dictionnaire biographique du Canada, t. I : « De l’an 1000 à 1700 », Québec, Les Presses de l’Université Laval, 1967, p. 416-420.