Énigmes, dessous et autres curiosités

Plan de leçon pour le site Place-Royale d'aujourd'hui à hier

www.mcq.org/place-royale/

Introduction

Petite pointe de terre exiguë blottie entre le cap Diamant et le fleuve Saint-Laurent, Place-Royale n’en est pas moins un témoin privilégié de notre histoire.

On a trouvé à Place-Royale des traces de l’occupation autochtone qui remontent à près de 5 000 ans. C’est aussi l’endroit du premier établissement français permanent en Amérique. De là, la Nouvelle-France prend forme et s’articule. L’architecture des lieux évoque largement cette période, mais le changement d’empire y laisse également des traces toujours observables… Puis, le peuplement rapide du Haut-Canada, la canalisation des cours d’eau et la construction des chemins de fer imposent au quartier une nouvelle vocation également perceptible. Avec le temps cependant, le site, peu à peu abandonné par les élites, connaît un déclin. Toutefois, l’espoir renaît à la fin des années 50, car, à partir de 1957, grâce à un changement de mentalité et à une prise de conscience de l’État, on réalise désormais sa valeur. D’importants projets de restauration y voient alors le jour. Ceux-ci permettent de recréer le passé tout en revitalisant l’endroit.

Riche de textes thématiques et documentaires variés, d’un catalogue des collections et des archives, de photographies panoramiques des lieux et d’un rallye proposant une visite virtuelle ou réelle, le site Web intitulé Place-Royale d’aujourd’hui à hier permet un survol de l’endroit, mais également des périodes historiques dont il garde les marques. De ce fait, nombre d’objets d’interprétation et de réalités sociales du programme d’études Histoire et éducation à la citoyenneté du Programme de formation de l’école québécoise, des premiers occupants jusqu’à la modernisation de la société québécoise, y trouvent un écho.


1. Intentions pédagogiques

Le présent plan de leçons propose une façon motivante d’explorer le contenu du site Web. L’enquête suggérée regroupe quatre énigmes, reposant toutes sur des faits réels. Pour les résoudre, les élèves doivent répondre à douze questions dont les réponses se trouvent dans l’une ou l’autre des sections du site Web. Certaines lettres des réponses trouvées doivent être reportées dans une grille spécifique, ce qui permet d’obtenir la clé du mystère.

Chaque section de l’enquête Énigmes, dessous et autres curiosités amène les élèves à explorer toutes les périodes historiques dont Place-Royale témoigne, ainsi que des iconographies et des objets des collections qui y sont associés. Cependant, les quatre parcours diffèrent, les élèves n’ayant pas les mêmes questions et n’observant pas les mêmes objets ou images. À la suite de l’enquête, une mise en commun s’imposera donc en classe.

2. Classes et domaines visés

Sont ici visés les élèves du second cycle du secondaire du Québec et ceux de la 9e à la 12e année des autres provinces canadiennes (programmes Histoire et éducation à la citoyenneté ou équivalents).

3. Objectifs et compétences

  1. Aider les élèves à expliquer le présent à la lumière du passé;
  2. Contribuer au développement des compétences suivantes :
    • Interroger les réalités sociales dans une perspective historique;
    • Interpréter les réalités sociales à l’aide de la méthode historique;
    • Consolider l’exercice de sa citoyenneté à l’aide de l’histoire.

4. Description de l'activité

4.1 Contenu de l'activité

L’activité compte trois étapes : le rallye, l’enquête et la mise en commun.

Rallye
Le rallye comprend douze étapes grâce auxquelles les élèves se familiariseront avec les lieux et l’histoire de Place-Royale. Il est possible d’effectuer ce rallye sur les lieux mêmes de Place-Royale ou en classe, par l’entremise du site Web.

Durée du rallye à Place-Royale même (visite réelle) : environ 3 heures
Durée du rallye en classe (visite virtuelle) : environ 1 heure

Enquête
Les élèves doivent choisir une des quatre énigmes proposées dans l’enquête. Puis, sur le site Web Place-Royale d’aujourd’hui à hier, ils doivent parcourir les textes thématiques, ceux de personnages historiques marquants ainsi que le catalogue des collections et archives afin de répondre à des questions spécifiques. Certaines lettres de leurs réponses seront ensuite reportées dans une grille qui, une fois remplie, leur révélera la solution de l’énigme retenue.

Durée : de 1 à 2 heures

Mise en commun
À noter que les énigmes portent sur différents thèmes. Ainsi, il faudra prévoir, après l’enquête, un retour en groupe pour mettre en commun les découvertes respectives.

Durée : 1 heure

4.2 Équipement, documents et ressources nécessaires selon le contexte

Rallye à Place-Royale (visite réelle)
Les élèves pourront faire le rallye sur les lieux mêmes de Place-Royale où ils bénéficieront de commentaires audio diffusés sur leur téléphone intelligent (iPhone, Blackberry ou autre) ou sur leur lecteur MP3.

Préparation nécessaire :
- les utilisateurs de téléphones intelligents pourront sur place se connecter directement à la version mobile du site Web et accéder à toutes les ressources;
- les utilisateurs de lecteurs MP3 devront télécharger préalablement à la visite les fichiers balados (podcast) et imprimer la carte des lieux si leur appareil ne leur permet pas de visualiser une image ;
- si l’utilisation des technologies mobiles n’est pas privilégiée ou possible, les élèves pourront faire le rallye à partir de documents imprimés et du parcours des lieux.

Rallye par l’entremise du site Web (visite virtuelle)
Le rallye s’effectuera par l’entremise des éléments interactifs et des panoramiques 360 degrés du site Web.

Enquête et mise en commun des résultats
Voici les documents nécessaires pour l’enquête et la mise en commun des résultats :
- un ordinateur ayant un accès Internet pour chaque équipe de deux à trois élèves;
- l’accès au site Web Place-Royale d’aujourd’hui à hier;
- les feuilles de route des énigmes choisies pour chaque équipe;
- les corrigés des énigmes pour chaque équipe.

4.3 Préparation de l’enseignant

Pour se préparer de manière appropriée à l’activité, l’enseignant devrait :
- visiter toutes les sections du site Web Place-Royale d’aujourd’hui à hier;
- effectuer lui-même le rallye;
- se familiariser avec le plan de leçons;
- évaluer les énigmes proposées et les questionnaires qui y sont associés ainsi que la section de l’enquête intitulée « Corrigés ».

4.4 Démarche

Mise en situation
L’enseignant présentera le site de Place-Royale, le situera géographiquement et parlera de son importance historique.

Motivation
L’archéologie et l’histoire d’un lieu nous réservent parfois des surprises… Place-Royale ne fait pas exception! Tantôt les découvertes témoignent d’un changement radical d’habitudes ou de mentalité, tantôt elles mettent au jour des faits pour le moins inattendus !
Tout en favorisant la connaissance du lieu et de son histoire, l’enquête permettra aux élèves de résoudre une énigme particulière ou de découvrir un fait plutôt surprenant !

Présentation et choix des énigmes
Les équipes seront formées de deux ou trois élèves. L’enseignant lira les énigmes, sans en donner les réponses, et chaque équipe en choisira une :

  1. J’étais une véritable coquetterie masculine. On peut dire, sans se tromper, que j’ai contribué à la fondation de Québec… Qui suis-je?
    (Réponse : chapeau de castor)
  2. En Nouvelle-France, croyez-le ou non, j’étais fort populaire! On m’accordait beaucoup de vertus thérapeutiques et tous avaient recours à moi : les hommes, les femmes et les enfants. Depuis, votre science est intervenue et en a décidé tout autrement! Qui suis-je?
    (Réponse : usage du tabac)
  3. Au début de la colonie, j’étais une habitude très répandue. Aujourd’hui, vous n’oseriez même pas y penser! À cette époque cependant, grâce à moi, les gens qui se promenaient dans la ville étaient très vigilants !
    (Réponse : tout-à-la-rue)
  4. Je suis un système de protection qui sert à empêcher les brigands et… les gros félins de dérober les victuailles précieusement entreposées dans l’une ou l’autre des 27 caves voûtées de Place-Royale. Mon seul nom fait frissonner… Qui suis-je ?
    (Réponse : étripe-chat)

Mise à niveau des connaissances
On ne peut enquêter sans bien connaître le terrain… Dans un premier temps, afin de connaître les lieux, les équipes effectueront le rallye. Celui-ci comprend douze étapes grâce auxquelles les élèves iront à la rencontre des différents lieux de Place-Royale et y découvriront des traces laissées par l’histoire. Le sens de l’observation, l’écoute, la lecture des textes et la coopération seront autant de compétences à l’honneur !
Les efforts seront récompensés : trois bonnes réponses conféreront aux élèves le grade « Amateur »; six, celui d’« Explorateur »; huit, celui de « Découvreur»; et douze, celui de « Champion de l’heure ».

Phase de réalisation
Une fois l’énigme choisie, les équipes émettront une hypothèse de réponse. Elles consigneront celle-ci sur leur feuille de route. Puis, en cherchant à travers les différentes parties du site Web Place-Royale d’aujourd’hui à hier, les élèves répondront aux questions en ayant soin de reporter les lettres numérotées de leurs réponses au bon endroit sur la grille dessinée au bas de la seconde page.

Phase de partage et d’intégration
L’enseignant distribuera les corrigés. Les élèves vérifieront leurs réponses, liront le texte intitulé « Saviez-vous que… », puis mettront en commun leurs découvertes. Ils compareront la bonne solution avec celle qui aura été préalablement anticipée. Ensemble, ils partageront leurs différents apprentissages et les difficultés éprouvées.

Activités d’approfondissement
L’enseignant fera le lien entre les sujets abordés dans chacune des énigmes et d’autres domaines disciplinaires ou généraux de formation. Cela pourra également lui permettre d’établir des liens avec les enjeux de société actuels. Une recherche, un forum de discussion ou une présentation orale seront autant d’activités possibles pour explorer ces phénomènes.
Voici quelques exemples de questions découlant des thèmes abordés :

  • Quelle influence la mode a-t-elle encore aujourd’hui sur l’économie mondiale ? Sur l’environnement? Quels parallèles peut-on tracer entre l’ère des grandes découvertes et celui de la mondialisation ?
  • L’habitude de fumer était-elle donc si répandue? Attribuait-on véritablement au tabac de multiples vertus médicinales? Quand et comment la science a-t-elle pu renverser ces croyances ?
  • Quelles répercussions les habitudes d’hygiène ont-elles eues sur la santé publique ? Quelles sont les épidémies qu’a connues l’Amérique du Nord ? Les mesures sanitaires déficientes étaient-elles les seules causes des épidémies ? Quand la ville de Québec et les autres villes ont-elles installé un système d’aqueduc ?
  • Quelles denrées entreposait-on dans les caves voûtées ? Quelles étaient les propriétés de ce type de construction ? Que mangeait-on en Nouvelle-France ? Au Bas-Canada? Quand a-t-on commencé à utiliser des glacières ?


Énigmes, dessous et autres curiosités - Feuille de route des élèves -1

Place-Royale d’aujourd’hui à hier - www.mcq.org/place-royale/

J’étais une véritable coquetterie masculine. On peut dire, sans se tromper, que j’ai contribué à la fondation de Québec… Qui suis-je?


Noms des élèves de l’équipe : 

 


 


Quelle est, selon vous, la solution de cette énigme ?

 


 



Pour résoudre cette énigme et vérifier votre hypothèse, parcourez le site Web Place-Royale d'aujourd'hui à hier et répondez aux questions ci-dessous. Reportez les lettres de vos réponses dans les cases prévues sous les questions. La mention entre parenthèses indique dans quelle section chercher alors que le titre en italique fait référence à une rubrique de cette section. Pour accéder à ces rubriques utilisez le menu à gauche de la page Web. Dans les Collections et archives, il faut plutôt effectuer des sélections dans les champs de recherche. Dans le champ intitulé Banque d'images, choisissez Collections et archives. Dans celui intitulé Section choisissez : Thème. Le champ Sous-section apparaîtra. Sélectionnez alors le même titre que celui de la question et cliquez sur Rechercher. Une fois toutes les réponses trouvées, reportez les lettres numérotées de celles-ci dans les cases portant les mêmes numéros à la fin du questionnaire. Bonne chance !

  1. (Thèmes) Préhistoire et présence amérindienne
    Complétez la phrase suivante : « Il y a environ 4 000 ans, les populations autochtones tissent des liens entre elles, allant même jusqu’à créer des modes dans l’art de décorer les ... »
    Réponse :image
  2. (Collections et archives) Fondation de Québec
    Dans le répertoire des collections et archives, une peinture de Charles William Jefferys illustre Champlain supervisant la construction de son habitation. De quelle couleur sont les bas du fondateur? Ils sont …
    Réponse :image
  3. (Thèmes) Prise de Québec par les frères Kirke
    Complétez la phrase suivante : « En 1628, une flotte anglaise formée de trois navires accoste devant … et en prend possession. »
    Réponse :image
  4. (Collections et archives) Incendies
    Dans le répertoire des collections et archives, un tableau anonyme illustre un incendie ayant détruit, en 1686, le monastère d’une communauté religieuse. De quelle communauté religieuse s’agit-il? Les …
    Réponse :image
  5. (Thèmes) Attaque de Phips
    En 1713, grâce à la signature d’un traité, les Britanniques contrôlent de plus en plus l’entrée du golfe du fleuve Saint-Laurent. Quel est le nom de ce traité ?
    Réponse :image
  6. (Thèmes) Québec, ville portuaire
    Comment se nomme, dès l’époque de Champlain, la baie qui forme un havre naturel bordant le site de Place-Royale? Le …
    Réponse :image
  7. (Thèmes) Siège de 1759 et bataille des plaines d’Abraham
    Alors qu’en 1763 la Nouvelle-France canadienne compte de 65 000 à 80 000 habitants, combien d’habitants originaires des îles britanniques, d’autres pays d’Europe – notamment de France – et d’Afrique peuplent les Treize Colonies britanniques voisines? Plus d’un …
    Réponse :image
  8. (Collections et archives) Place-Royale, place publique
    Dans le répertoire des collections et archives, une gravure intitulée Le marché Finlay et ses quais montre le second marché créé vers 1820. De quelle couleur est la coque de la barque illustrée à droite de la gravure? Elle est …
    Réponse :image
  9. (Thèmes) Invasion américaine
    Complétez la phrase suivante : Un peu partout où elles passent dans la province, les troupes révolutionnaires américaines reçoivent de la part des habitants francophones un certain …
    Réponse :image
  10. (Thèmes) Époque de transition
    Complétez la phrase suivante : « La concurrence avec … a tôt fait de réduire l’impact du port de Québec sur le circuit d’échanges : de carrefour international, il passe au rang de port régional en raison du dragage du fleuve Saint-Laurent qui permet désormais de mieux comprendre la configuration des fonds marins. »
    Réponse :image
  11. (Collections et archives) Sauvegarde du patrimoine
    Dans le répertoire des collections et archives, il est possible de voir les photographies de deux maisons avant et après les travaux de restauration. Il s'agit des maisons Leber et ...
    Réponse :image
  12. (Thèmes) Centre d'interprétation de Place-Royale
    Complétez la phrase suivante : « Le Centre d'interprétation de Place-Royale est construit à l’emplacement des maisons ... »
    Réponse :image

Réponse :image



Énigmes, dessous et autres curiosités - Feuille de route des élèves - 2

Place-Royale d’aujourd’hui à hier - www.mcq.org/place-royale/

En Nouvelle-France, croyez-le ou non, j’étais fort populaire! On m’accordait beaucoup de vertus thérapeutiques et tous avaient recours à moi : les hommes, les femmes et les enfants. Depuis, votre science est intervenue et en a décidé tout autrement! Qui suis-je?


Noms des élèves de l’équipe :

 


 


Quelle est, selon vous, la solution de cette énigme ?

 


 



Pour résoudre cette énigme et vérifier votre hypothèse, parcourez le site Web Place-Royale d'aujourd'hui à hier et répondez aux questions ci-dessous. Reportez les lettres de vos réponses dans les cases prévues sous les questions. La mention entre parenthèses indique dans quelle section chercher alors que le titre en italique fait référence à une rubrique de cette section. Pour accéder à ces rubriques utilisez le menu à gauche de la page Web. Dans les Collections et archives, il faut plutôt effectuer des sélections dans les champs de recherche. Dans le champ intitulé Banque d'images, choisissez Collections et archives. Dans celui intitulé Section choisissez : Thème. Le champ Sous-section apparaîtra. Sélectionnez alors le même titre que celui de la question et cliquez sur Rechercher. Une fois toutes les réponses trouvées, reportez les lettres numérotées de celles-ci dans les cases portant les mêmes numéros à la fin du questionnaire. Bonne chance !

  1. (Thèmes) Préhistoire et présence amérindienne
    Les plus anciennes traces des séjours d’une présence amérindienne à Place-Royale laissent entrevoir que parfois les Amérindiens escaladaient le cap pour observer le fleuve Saint-Laurent et pour cueillir des plantes. De quelles plantes s’agissait-il?
    Réponse :image
  2. (Thèmes) Fondation de Québec
    Complétez la phrase suivante : « Au cours des années 1630, près d’un millier d’Amérindiens prennent l’habitude de se regrouper aux environs de Québec pendant l’été pour discuter affaires et … avec les Français. »
    Réponse :image
  3. (Personnages historiques) David Kirke et ses frères
    Quel était le prénom du père des frères Kirke?
    Réponse :image
  4. (Collections et archives) Incendies
    Dans le répertoire des collections et archives, on peut voir un objet ayant servi à combattre les incendies vers 1850. De quel objet s’agit-il? Un … à incendie.
    Réponse :image
  5. (Personnages historiques) Louis de Buade, comte de Frontenac
    À quel endroit Louis de Buade, comte de Frontenac, est-il décédé en 1698?
    Réponse :image
  6. (Collections et archives) Québec, ville portuaire
    Dans le répertoire des collections et archives, on peut voir une illustration tirée d’un volume intitulé : Le parfait negociant, ou, Instruction generale pour ce qui regarde le commerce des marchandises de France, & des pays etrangers… À l’avant-plan de cette image, combien d’hommes sont coiffés d’un chapeau?
    Réponse :image
  7. (Thèmes) Siège de 1759 et bataille des plaines d’Abraham Pendant les bombardements de 1759, de nombreuses maisons ont été incendiées et détruites. Certaines ont néanmoins conservé leurs murailles. De quelle maison, construite en 1752, est-ce le cas? La maison …
    Réponse :image
  8. (Thèmes) Place-Royale, place publique
    En Nouvelle-France, à quoi peut être soumis le boulanger chez qui il manque de pains sur les tablettes? À une …
    Réponse :image
  9. (Personnages historiques) Richard Montgomery
    Alors que Montcalm a reçu ce grade avant l’âge de 10 ans, Montgomery, quant à lui, l’obtient à 20 ans. De quel grade s’agit-il? Celui d’…
    Réponse :image
  10. (Collections et archives) Époque de transition
    Dans le répertoire des collections et archives, une photographie intitulée La vie quotidienne dans la rue du Petit-Champlain à Québec nous montre une scène du quartier vers 1880. En quel matériau est la rue? Elle est en …
    Réponse :image
  11. (Thèmes) Sauvegarde du patrimoine
    Complétez la phrase suivante : « En 1964, la Chambre de commerce de Québec vote une résolution pour constituer une corporation sans but lucratif chargée de démarrer un programme de … de Place-Royale. »
    Réponse :image
  12. (Thèmes) Centre d'interprétation de Place-Royale
    Complétez la phrase suivante : « Des vestiges archéologiques datant de 3 000 à 2 000 ans avant Jésus-Christ donnent, en quelque sorte, la parole aux premiers … des lieux. »
    Réponse :image

Réponse :image



Énigmes, dessous et autres curiosités - Feuille de route des élèves - 3

Place-Royale d’aujourd’hui à hier - www.mcq.org/place-royale/

Au début de la colonie, j’étais une habitude très répandue. Aujourd’hui, vous n’oseriez même pas y penser! À cette époque cependant, grâce à moi, les gens qui se promenaient dans la ville étaient très vigilants!


Noms des élèves de l’équipe :

 


 


Quelle est, selon vous, la solution de cette énigme ?

 


 



Pour résoudre cette énigme et vérifier votre hypothèse, parcourez le site Web Place-Royale d'aujourd'hui à hier et répondez aux questions ci-dessous. Reportez les lettres de vos réponses dans les cases prévues sous les questions. La mention entre parenthèses indique dans quelle section chercher alors que le titre en italique fait référence à une rubrique de cette section. Pour accéder à ces rubriques utilisez le menu à gauche de la page Web. Dans les Collections et archives, il faut plutôt effectuer des sélections dans les champs de recherche. Dans le champ intitulé Banque d'images, choisissez Collections et archives. Dans celui intitulé Section choisissez : Thème. Le champ Sous-section apparaîtra. Sélectionnez alors le même titre que celui de la question et cliquez sur Rechercher. Une fois toutes les réponses trouvées, reportez les lettres numérotées de celles-ci dans les cases portant les mêmes numéros à la fin du questionnaire. Bonne chance !

  1. (Collections et archives) Préhistoire et présence amérindienne
    Sur le dessin de Horatio Walker, à quel endroit est situé l’Amérindien surveillant l'arrivée de Jacques Cartier?
    Réponse :image
  2. (Personnages historiques) Pierre Dugua de Mons
    De quelle religion était Pierre Dugua de Mons, lieutenant général de la Nouvelle-France de 1603 à 1612?
    Réponse :image
  3. (Collections et archives) Fondation de Québec
    Dans le répertoire des collections et archives, un objet fait d’un alliage de plomb et d’étain, datant de la période 1624-1688, a peut-être été utilisé par Samuel de Champlain pour correspondre avec la métropole. Quel est le nom de cet objet?
    Réponse :image
  4. (Thèmes) Incendies
    Au cours des années 1670, en plus de la paille, qu’est-il interdit aux habitants de laisser dans les rues? Du …
    Réponse :image
  5. (Thèmes) Attaque de Phips
    En 1690, Place-Royale est une petite agglomération. Au total, 300 personnes y habitent. On y trouve un dizaine de boutiques-magasins et combien de maisons? Une …
    Réponse :image
  6. (Thèmes) Québec, ville portuaire
    Complétez la phrase suivante : « Lorsque les « Filles du roi » commencent à arriver en Nouvelle-France, les célibataires se font servir un avertissement : ceux qui ne trouveront pas épouse dans un délai de quinze jours ne pourront plus traiter avec les Amérindiens, ni chasser, ni … »
    Réponse :image
  7. (Personnages historiques) Louis-Joseph de Montcalm
    Louis-Joseph de Montcalm s’oriente très tôt vers la carrière militaire. Avant l’âge de 10 ans, il reçoit le grade d’enseigne d’un régiment. Quel grade obtient-il à 17 ans? Celui de …
    Réponse :image
  8. (Thèmes) Place-Royale, place publique
    Complétez la phrase suivante : « Vers 1720, chez les marchands de Place-Royale, on peut trouver plus de 70 variétés de … »
    Réponse :image
  9. (Thèmes) Invasion américaine
    Afin de mettre un terme au siège et de prévenir d’autres attaques contre la ville, quel homme ordonne d’incendier les faubourgs Saint-Nicolas et Saint-Roch?
    Réponse :image
  10. (Thèmes) Époque de transition
    Au 19e siècle, alors que le port de Québec connaît une décroissance, quelles institutions, outre la presse, prennent le relais? Les institutions …
    Réponse :image
  11. (Thèmes) Sauvegarde du patrimoine
    Complétez la phrase suivante : « En 1985, l’arrondissement reçoit la prestigieuse reconnaissance du Comité du patrimoine mondial de l’… »
    Réponse :image
  12. (Collections et archives) Centre d'interprétation de Place-Royale
    Dans le répertoire des collections et archives, on peut voir une photographie intitulée Animation devant le Centre d'interprétation de Place-Royale. Quel est le nom de la chapelle à l’arrière-plan? Notre-Dame-des-…
    Réponse :image

Réponse :image



Énigmes, dessous et autres curiosités - Feuille de route des élèves - 4

Place-Royale d’aujourd’hui à hier - www.mcq.org/place-royale/

Je suis un système de protection qui sert à empêcher les brigands et… les gros félins de dérober les victuailles précieusement entreposées dans l’une ou l’autre des 27 caves voûtées de Place-Royale. Mon seul nom fait frissonner… Qui suis-je?


Noms des élèves de l’équipe :

 


 


Quelle est, selon vous, la solution de cette énigme ?

 


 



Pour résoudre cette énigme et vérifier votre hypothèse, parcourez le site Web Place-Royale d'aujourd'hui à hier et répondez aux questions ci-dessous. Reportez les lettres de vos réponses dans les cases prévues sous les questions. La mention entre parenthèses indique dans quelle section chercher alors que le titre en italique fait référence à une rubrique de cette section. Pour accéder à ces rubriques utilisez le menu à gauche de la page Web. Dans les Collections et archives, il faut plutôt effectuer des sélections dans les champs de recherche. Dans le champ intitulé Banque d'images, choisissez Collections et archives. Dans celui intitulé Section choisissez : Thème. Le champ Sous-section apparaîtra. Sélectionnez alors le même titre que celui de la question et cliquez sur Rechercher. Une fois toutes les réponses trouvées, reportez les lettres numérotées de celles-ci dans les cases portant les mêmes numéros à la fin du questionnaire. Bonne chance !

  1. (Thèmes) Préhistoire et présence amérindienne
    Complétez la phrase suivante : « Jacques Cartier ne parviendra jamais à établir des liens avec les Amérindiens, notamment parce qu’il … des chefs et des guerriers, ignore les contraintes ou les limites que les chefs veulent lui imposer, ne respecte pas leur culture et ne tient pas ses promesses. »
    Réponse :image
  2. (Collections et archives) Fondation de Québec
    Jusqu’au 19e siècle, les wampums, ces ceintures faites de coquillages, accompagnent souvent les rituels diplomatiques. Combien de cercles compte-t-on sur celui qui est illustré dans le répertoire des collections et archives? Écrivez votre réponse en lettres.
    Réponse :image
  3. (Thèmes) Prise de Québec par les frères Kirke
    Complétez la phrase suivante : « Puisque la guerre entre la France et l’Angleterre avait pris fin trois mois avant que les Kirke s’emparent de Québec en 1629, la prise de la colonie était … »
    Réponse :image
  4. (Thèmes) Incendies
    En Nouvelle-France, comment appelle-t-on la réserve de bois de chauffage? Le …
    Réponse :image
  5. (Thèmes) Attaque de Phips
    Au mois d’octobre 1690, lorsque William Phips arrive devant Québec, il dépêche un major pour se présenter devant Frontenac et exiger la reddition de la ville. Quel est le nom de famille de cet envoyé?
    Réponse :image
  6. (Collections et archives) Québec, ville portuaire
    Au 17e siècle, on trouve un coffre dans presque toutes les maisons de colons. Utilisé lors des déplacements, il a aussi mille et un autres usages, notamment comme mobilier de rangement. Dans le répertoire des collections et archives, on peut voir un tel coffre. Quelle est l’essence du bois avec lequel il a été fabriqué?
    Réponse :image
  7. (Personnages historiques) Louis-Joseph de Montcalm
    À gauche de cette page, on peut voir une gravure intitulée La mort de Montcalm, réalisée par Juste Chevillet, d’après une œuvre de François-Louis-Joseph Watteau. À droite, quel est l’animal qui y est représenté? Un …
    Réponse :image
  8. (Collections et archives) Place-Royale, place publique
    Dans le répertoire des collections et archives, une aquarelle intitulée La Place du marché de la basse-ville vue du quai McCullum montre le second marché créé vers 1820. Que voit-on sur l’eau, à gauche de l’image? Un …
    Réponse :image
  9. (Collections et archives) Invasion américaine
    Dans le répertoire des collections et archives, on peut voir une gravure intitulée Résistance à l'attaque de l'armée du général Arnorld, à Québec en 1775. Combien de bâtiments y dénombre-t-on?
    Réponse :image
  10. (Thèmes) Époque de transition
    Complétez la phrase suivante : « L’importance de la ville de Québec sur l’échiquier nord-américain et international diminue considérablement au 19e siècle en raison, entre autres, du … rapide du Haut-Canada/Canada-Ouest (aujourd’hui l’Ontario) dès la fin du 18e siècle. »
    Réponse :image
  11. (Thèmes) Sauvegarde du patrimoine
    Quelle est la première reconstruction qui concrétise, en 1957, l’idée de recréer et de revitaliser le quartier de Place-Royale? Celle de l’hôtel …
    Réponse :image
  12. (Thèmes) Centre d'interprétation de Place-Royale
    Complétez la phrase suivante : « Loin de vouloir retenir le visiteur en ses murs, le Centre d'interprétation de Place-Royale s’ouvre sur Place-Royale et donne des clés pour mieux apprécier le site historique et sa dimension ... »
    Réponse :image

Réponse :image





Énigmes, dessous et autres curiosités - Corrigés

Réponses - 1

J’étais une véritable coquetterie masculine. On peut dire, sans se tromper, que j’ai contribué à la fondation de Québec… Qui suis-je?

Réponses aux questions :image
  1. poteries
  2. bleus
  3. Tadoussac
  4. Ursulines
  5. Utrecht
  6. cul-de-sac
  7. million
  8. verte
  9. appui
  10. Montréal
  11. Barbel
  12. Hazeur-Smith

Réponse de l'énigme : Chapeau de castor

Saviez-vous que…

Au 17e siècle, la mode du chapeau de castor fait rage en Europe alors que l'espèce y est déjà presque épuisée. Le castor du Canada étant reconnu d'une qualité exceptionnelle, la demande est grande… On évalue à environ 25 millions le nombre de peaux de castor expédiées de la colonie vers la France pendant la période 1660-1760.

À cette époque, les chapeliers européens paient très cher pour le « castor gras ». On désigne ainsi les peaux transformées en robe et portées par les Amérindiens. Ces robes sont faites de la meilleure partie des peaux : l’échine. Comme elles sont portées fourrure tournée vers l’intérieur, le poil long finit par tomber, et ne reste alors que le poil court, ou « poil de bourre », servant à faire le feutre du chapeau. De plus, les Amérindiens s’enduisent le corps de graisse pour se protéger du froid. Le précieux poil de bourre s’imprègne ainsi de graisse, de sueur et de crasse, ce qui facilite plus encore le feutrage. Le terme « castor sec » s’applique aux peaux brutes, qui sont moins prisées.

Durant tout le 17e siècle, le castor constitue environ 80 p. 100 des exportations de fourrures vers la France. En plus du castor cependant, on exporte en Europe d’autres « pelleteries » (martre, raton laveur, loutre, ours, renard, rat musqué, carcajou, loup) qui servent à faire des vêtements de fourrure et des « peaux » (orignal, cerf, caribou) exploitées pour le cuir.

Réponses - 2

En Nouvelle-France, croyez-le ou non, j’étais fort populaire! On m’accordait beaucoup de vertus thérapeutiques et tous avaient recours à moi : les hommes, les femmes et les enfants. Depuis, votre science est intervenue et en a décidé tout autrement! Qui suis-je?

Réponses aux questions :image
  1. dicinales
  2. commerce
  3. Jarvis
  4. seau
  5. Québec
  6. trois
  7. Chevalier
  8. amende
  9. enseigne
  10. bois
  11. restauration
  12. occupants

Maison Perthuis, 1682-1759, et batterie Royale, 19e siècle
Argile fine Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine,
1QU-2154b-IL2-922 et 1QU-2134-2135-78

Réponse de l'énigme : Usage du tabac

Saviez-vous que…

Lorsque les Européens découvrent le tabac en Amérique, ils lui prêtent plusieurs vertus thérapeutiques. On le considère comme un remède évacuant les « humeurs » néfastes. De plus, on le croit capable de combattre la fatigue, de chasser la faim, d’étancher la soif et de faciliter le sommeil.

Par la suite, on apprécie le tabac pour son goût et pour le plaisir que sa consommation procure. En Nouvelle-France, tout le monde consomme du tabac : les riches et les pauvres, les hommes, les femmes et même les enfants. On donne du tabac en grande quantité aux soldats en fonction, avec leur ration de porc et de pain. On prévoit même des rations de tabac pour les prisonniers. On croit en effet que le tabac diminue l'appétit et on espère ainsi que ces hommes coûtent moins cher à nourrir!

Ainsi, tout le monde consomme le tabac… Par contre, la manière de le consommer varie selon les groupes sociaux. En général, les hommes du commun (ouvriers, artisans, journaliers) fument la pipe, alors que les gens fortunés et les femmes préfèrent priser le tabac, c'est-à-dire en aspirer une petite pincée par le nez.

Réponses - 3

Au début de la colonie, j’étais une habitude très répandue. Aujourd’hui, vous n’oseriez même pas y penser! À cette époque cependant, grâce à moi, les gens qui se promenaient dans la ville étaient très vigilants!

Réponses aux questions :image
  1. île d'Orléans
  2. protestantisme
  3. écritoire
  4. fumier
  5. soixantaine
  6. pêcher
  7. capitaine
  8. tissus
  9. Carleton
  10. financières
  11. Unesco
  12. Victoires

Rigole aménagée au centre de la rue
Photo : Jean-Pierre Lavoie, 2009 / Musée de la civilisation

Réponse de l'énigme : Le tout-à-la-rue

Saviez-vous que…

Des débuts de la colonie jusqu'à la moitié du 19e siècle, les rues de Place-Royale, comme celles de l'ensemble de la ville et de toutes les villes d'ailleurs, sont malpropres et nauséabondes.

Pourtant, dès 1673, Frontenac tente de régler ce problème en obligeant par ordonnance les propriétaires des maisons à construire des latrines (toilettes extérieures), en interdisant d'entretenir des bestiaux, en exhortant les citoyens à nettoyer le devant de leur logis, à porter les vidanges et ordures au fleuve Saint-Laurent à marée basse et en enjoignant aux citoyens de paver en pente la portion de rue située devant leur maison, tout en laissant libre cours au ruisseau qui sert d'égout au milieu de la rue.

Vraisemblablement, ces règlements ont peu d'effet puisqu'ils sont renouvelés, reformulés, renforcés et multipliés pendant près de deux siècles. Ainsi, on continue pendant longtemps de perpétuer cette habitude du « tout-à-la-rue », soit celle de jeter par la fenêtre, les eaux usées, les déchets de table et même le contenu des pots de chambre en prenant tout simplement le soin au préalable de crier : « Gare à l’eau! » Nul doute alors que les piétons se doivent d’être très vigilants!

Cette absence d'hygiène rend les enfants en bas âge particulièrement vulnérables aux épidémies. Jean-Louis Fornel et son épouse, deux marchands de Place-Royale, pourraient en témoigner. Neuf de leurs quatorze enfants meurent avant d'atteindre l'âge adulte. Certains d'entre eux ont peut-être été victimes de l'épidémie de rougeole qui, en 1730, emporte un grand nombre d'enfants à Québec et dans les environs ou, encore, de l'épidémie de variole de 1733.

Réponses - 4

Je suis un système de protection qui sert à empêcher les brigands et… les gros félins de dérober les victuailles précieusement entreposées dans l’une ou l’autre des 27 caves voûtées de Place-Royale. Mon seul nom fait frissonner… Qui suis-je?

Réponses aux questions :image
  1. kidnappe
  2. cinq
  3. illégale
  4. carré
  5. Savage
  6. noyer
  7. cheval
  8. horse-boat
  9. trois
  10. peuplement
  11. Chevalier
  12. patrimoniale

Étripe-chat
Photo : Jean-Pierre Lavoie, 2009 / Musée de la civilisation

Réponse de l'énigme : Un étripe-chat

Saviez-vous que…

On compte aujourd’hui plus de 65 caves voûtées résidentielles dans la ville de Québec, dont 27 à Place-Royale. Ces structures sont les garde-manger d’autrefois. En effet, puisqu’elles conservent une température constante, été comme hiver, elles constituent l’endroit idéal pour entreposer toutes sortes de denrées : vin, bière, rhum, eau-de-vie, vinaigre, huile, beurre, fromage, lard salé, saumon salé, viande d’orignal, fruits et légumes divers. Elles présentent également cet autre avantage d’isoler l’habitation de l’humidité du sous-sol et de renforcer le plancher du rez-de-chaussée.

Comme elles sont aérées par des soupiraux, on doit prévoir une protection contre le vol. Le type de ferronnerie utilisée est appelée « défense de soupirail », « grille de fenêtre », « herse » ou « étripe-chat ». L’étripe-chat est observable de nos jours sur plusieurs maisons de Place-Royale. Il est constitué d’une bande rectangulaire de fer forgé avec, de chaque côté, des pièces recourbées et terminées en pointe.

Il est possible de visiter les caves voûtées des maisons Hazeur-Smith au Centre d'interprétation de Place-Royale et celles de la maison Pagé-Quercy au Musée de la civilisation.